Page d'archives

Affiche publicitaire


Une communication efficace

Pour la conception d'affiches, savoir quand s'arrêter est tout un art pour le graphiste (savoir convaincre le client de l'importance de la simplicité en est un aussi). Il est difficile de composer sans en mettre trop ou trop peu, d'équilibrer sans être symétrique, de rendre vivant et coloré sans être indigeste, d'attirer l'attention sans choquer... On reconnaît le talent d'un graphiste non seulement à sa créativité, mais aussi à son aptitude du bon dosage...

Pour les affiches, comme dans toute communication visuelle, il est judicieux de préconiser la simplicité, un message clair et une composition harmonieuse. Une affiche ne comprenant qu'une seule phrase sera souvent plus efficace qu'une panoplie de photos garnie d'un festival d'informations. Si la musique est créée par les espaces de silence entre les notes, l'efficacité d'une composition visuelle est reliée aux espaces vides. Malheureusement, le réflexe est de tout mettre gros (titre, texte, images) pour « que ça punch ». Si ça ne semble pas suffisant, on met tout en majuscules !

La composition d'une affiche doit comprendre un point d'impact - une zone plus importante que les autres. Il peut s'agir du titre qui prend beaucoup d'importance comparativement à l'image et au texte. Ou encore, le visuel peut prédominer; cette décision dépend de plusiers facteurs. Une composition harmonieuse dépendra en grande partie du choix typographique et de l'agencement des couleurs. Question typographie ou couleurs, plus il y a de la variété, plus les chances de se tromper sont grandes !

Dépendamment des lieux de diffusion, l'affiche aura deux niveaux de communication : celui où le regard est à quelques pieds et celui où le regard est à quelques pouces. Il est évident que si l'affiche est inefficace à quelques pieds, peu de gens se donneront la peine de s'approcher pour lire le reste. Bref, les informations les plus importantes d'une affiche doivent pouvoir être décodées de loin (exemple : le titre de la pièce de théâtre et la photo du comédien vedette). Les informations secondaires doivent être claires, mais peuvent être lues de plus près (exemple : les dates des représentations, le lieu, les coordonnées...).


> > >   Facteurs à considérer



ript>